Qu’est-ce qu’un lipofilling fessier ?

Développé au Brésil, la technique du lipofilling fessier est la solution idéale pour augmenter la taille du fessier de manière durable. Le galbe gagne en relief grâce à l’injection de graisse de manière chirurgicale pour un résultat définitif et esthétique. Cependant, le lipofilling de fesse n’est pas adapté à toutes, pour diverses raisons.

Comment se présente le lipofilling fessier dans la pratique ?

Diverses techniques permettent aujourd’hui d’augmenter la taille du fessier. Parmi elles, le lipofilling fessier. Cette technique d’injection fessier permet d’une part d’augmenter la taille des fesses, et d’autre part de modifier son aspect pour un rendu harmonieux.

A cet effet, on distingue 4 formes de fesses : A, C, H et V. Définir ces formes permettent aussi de définir le type de fesses de la cliente et ainsi choisir la forme définitive qu’elle projette d’obtenir. Le chirurgien reproduit effectivement la forme souhaitée.

Le lipofilling fessier, pour qui ?

Le lipofilling fessier est une intervention chirurgicale. Des contre-indications existent toutefois notamment par rapport à la taille de la patiente. Celles qui sont obèses ou très minces ne peuvent pas le faire. Il en est de même pour les patientes en surpoids, dans la mesure où le résultat de l’injection de graisses ne peut être suffisamment visible. Enfin, celles qui fument ne peuvent pas non plus postuler pour un transfert de graisse fessier en raison de leur addiction qui peut freiner la prise des greffes graisseuses.

Les candidates qui souhaitent donc avoir recours au lipofilling fessier doivent :

  • Avoir un indice de masse corporelle normal
  • Etre en bonne santé
  • Avoir un objectif réaliste et réalisable
  • Accepter d’une seconde intervention est nécessaire dans certains cas

Pourquoi faire un lipofilling des fesses ?

A ce jour, le lipofilling fessier et les implants sont les deux principales techniques permettant d’avoir un fessier plus galbé.

Concernant le lipofilling, il a 3 objectifs :

En parallèle, cette technique offre plusieurs avantages, le premier étant bien sûr l’augmentation du volume des fesses. Mais un autre avantage est tout aussi intéressant. C’est celui de redessiner la fesse ainsi que ses contours. Le résultat est de loin plus naturel que le résultat obtenu avec des implants fessiers.

Comment se déroule une opération d’augmentation des fesses par lipofilling ?

 

A la fin de l’intervention, la consistance des fesses est naturelle. De plus, cette opération entraine peu de douleurs, comparée aux autres techniques d’augmentation du fessier.

 

Néanmoins, les chirurgiens doivent parfois refaire l’opération en cas de résorption des graisses injectées lors de la première intervention.

 

Le lipofilling de fesse est aussi une opportunité de faire une liposuccion, sachant que les graisses injectées sur les fesses proviennent du corps de la patiente elle-même.

 

Les cicatrices laissées par un lipofilling fessier sont pratiquement invisibles ; en outre, aucun corps étranger n’est introduit dans l’organisme de la patiente, à l’inverse des implants.

 

Dans tous les cas, il est possible de combiner les deux techniques en fonction du résultat escompté et si le médecin le conseille. Si aucune contre-indication ne subsiste, on peut effectivement réaliser un lipofilling tout en insérant des implants.

 

En définitive, il faut reconnaître que le lipofilling fessier est une technique très efficace pour augmenter son fessier. Les résultats seront visibles en très peu de temps. De plus, cette technique d’injection fessier comporte moins de risques et les complications sont rares. Par ailleurs, le prix d’un lipofilling fessier est abordable. Cependant, il est nécessaire de bien choisir votre praticien pour cette opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>